Impression de la page

La taille de la vigne


C’est la « façon » culturale la plus importante puisqu’elle permet de former les ceps, de choisir les rameaux qui porteront les fruits et de contenir la végétation qui sans cela serait trop vigoureuse au dépend de la croissance du raisin.

1. A quoi sert la taille

La vigne est une liane, qui sans intervention humaine se présenterait sous la forme d’une plante rampante ou qui grimperait aux arbres environnants. La production de rameaux et de feuilles l’emporterait sur la production de fruits.
La taille, très importante et obligatoirement effectuée manuellement, permet de contrôler le volume qu’occupe la vigne en sélectionnant le nombre de sarments et en limitant leur longueur. Le vigneron veille à ce que la vigne présente un  nombre suffisant de feuilles pour alimenter les grappes et à ce qu’elle conserve avec les années une forme et une dimension compatibles avec la culture.
Sans taille, la récolte serait plus faible, plus irrégulière et de qualité médiocre.
Elle peut en principe s’effectuer durant toute la période de repos végétatif, entre décembre et mars ; à Sucy, compte-tenu des risques de gelées, la taille est  pratiquée toujours en mars , le Vigneron restant fidèle au dicton : « taille tôt, taille tard, mais taille en mars ! » C’est également le plaisir de se retrouver entre Amis pour la « première corvée de l’année » au printemps sur nos coteaux
Un bon vigneron anticipe le développement de la vigne suite à sa taille et veille ainsi à :
- limiter l’encombrement autour des grappes pour que les raisins soient suffisamment aérés et exposés au soleil afin de bien mûrir et ne pas pourrir,
- limiter les tortuosités du cep pour faciliter la circulation de la sève et ralentir son vieillissement,
- limiter le nombre et l’importance des cicatrices pour empêcher certaines maladies d’atteindre le cep,
- prévoir aussi la taille de l’année suivante.

Les sarments éliminés sont ramassés pour être brûlés ou broyés pour donner de l’humus.

2. Les différents types de taille

Deux tailles peuvent être pratiquées :
- La première étant une taille courte, c'est à dire que l'on ne garde qu'un, deux ou trois yeux par sarment.
- La seconde étant une taille longue, c'est à dire que l'on garde de quatre à une dizaine d'yeux par sarment.

La taille adoptée pour la vigne de Sucy est la taille courte en Guyot

Il existe, bien sûr, différents types d'arcures de la vigne donnant différentes formes, en voici quelques-unes parmi tant d'autres :

La taille en gobelet
La taille en gobelet est typique des régions méditerranéennes, le cep a la forme d’un cône renversé.


La taille en Guyot
La taille en Guyot est la plus fréquente en France, elle est associée au palissage de la vigne, le cep prend la forme d’un tronc court complété par un ou deux sarments arqués et fixés sur un fil de fer.



La taille en Cordon de Royat
La taille en cordon donne un cep qui a une charpente assez longue et deux bras horizontaux alignés sur un fil de fer, elle est utilisée pour les cépages très productifs.



La taille en Kniffin à quatre bras


La taille en Lyre


Taille d'un jeune pied de vigne en Guyot